Projets innovants

Les actions de la C3SI Pays de la Loire

Prévention et ETP

Dans une dynamique de mutualisation des outils et des moyens, la C3SI Pays de la Loire accompagne les centres de santé dans le montage de projets de prévention.

Une commission régionale se réunit régulièrement afin de monter des projets collectifs. Plusieurs sont actuellement en cours de réalisation

illustration-prevention-epidemieLes mesures mises en place pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, si elles ont permis de freiner efficacement la diffusion du virus, se sont heurtées aux inégalités sociales qui structurent la société. Des inégalités qui génèrent des effets cumulatifs sur certaines catégories de la population et notamment les plus précaires (conditions de vie propices à la contamination : cohabitation dans un espace restreint, structures d’hébergement collectif, utilisation des transports en commun…). Ces mêmes groupes sociaux connaissent, en outre, des prévalences plus élevées de pathologies associées aux risques de développement d’une forme grave de la maladie et connaissent une aggravation des inégalités sociales en matière de vulnérabilité professionnelle et financière.

Saisie de la nécessité d’apporter une réponse à ces défis sanitaires et sociaux, les centres de santé déploient un programme de prévention du risque infectieux à destination des personnes en situation de précarité. Il vise à renforcer l’accès aux soins partout et pour tous, en relayant de manière forte, accessible et adaptée les recommandations liées au strict respect des gestes barrières et des mesures de distanciation physique et sociale.

Cela passe par la mise en place d’actions (ateliers, interventions en pieds d’immeubles) destinées à :

1 – Favoriser le bien-être des personnes en leur offrant un espace de parole et de partage avec des professionnels de santé (médecin, infirmier) et en leur permettant de développer leurs résistances à l’environnement (médias, réseaux sociaux)

2. Limiter la transmission du virus auprès d’un public potentiellement plus vulnérable au regard des processus de contamination

Ainsi des actions ont été mises en place depuis l’été 2020 :

  • Ateliers prévention auprès de personnes sans domicile fixe ;
  • Ateliers prévention dans les résidences Habitat jeunes de la région (FJT) dans le cadre d’un partenariat avec l’Union Régionale pour l’Habitat des Jeunes ;
  • Distribution de kits prévention et organisation de permanences téléphoniques auprès de 1000 locataires de logements sociaux dans le cadre d’un partenariat avec Habitat 44 ;
  • Intervention auprès de jeunes dans le cadre d’un partenariat avec France Horizon sur le territoire du Choletais.
Visuel projet tabac

Visuel projet tabac

Les centres de santé C3SI ont un rôle à jouer dans le repérage, l’intervention et l’orientation des fumeurs pour les accompagner à l’arrêt du tabac.

L’exercice des centres, en particulier infirmier, s’effectue en grande partie à domicile, ce qui leur donne un rôle central dans le repérage des conduites addictives. Ce repérage est d’autant plus important que les consommateurs ne sont pas en demande de soins et n’abordent pas spontanément leurs usages.


Ce projet consiste, pendant 3 ans (2020-2021-2022), à :

former des infirmiers-ères au RPIB (Repérage Précoce Intervention Brève) et à la prescription de traitements de substituts nicotiniques ; et de les accompagner dans leur montée en compétences (réunion d’échanges de pratiques) ;

expérimenter, au cours des consultations, la technique du RPIB auprès des patients et prescrire des traitements de substituts nicotiniques.

illustration-flyer-prevention

Le programme ETP « Moi et la maladie » vise à proposer aux patients atteints de maladie chronique, un parcours personnalisé, de proximité, pour leur permettre de renforcer leurs connaissances et compétences et prendre conscience de leurs capacités à gérer leur santé, pour un mieux-être au quotidien.

Sans cibler de pathologie spécifique, ce programme innovant et transversal a pour objectif de renforcer l’autonomie des patients, quelle que soit leur maladie. Il ne porte pas sur la gestion de la maladie en elle-même, mais sur ses répercussions au quotidien. Il vise à proposer des interventions éducatives centrées sur le développement de compétences psychosociales, à des patients atteints de diverses maladies chroniques et partageant un même objectif éducatif. La dimension psychosociale permet de renforcer le pouvoir d’agir des personnes.
Les axes d’apprentissage concernent la vie avec la maladie, l’hygiène de vie, le parcours de santé, le bien-être du patient et de son entourage. Il permet de partager des expériences sur la manière de faire face et de résoudre des problèmes.

La C3SI Pays de la Loire s’est dotée d’une équipe régionale composée de 29 personnes (médecins, infirmières-infirmiers, psychologue, psychomotricienne) afin de déployer ce programme au plus près du lieu de vie des personnes.

Innovations

Illustration de l'innovation

Intégrer le virage numérique en santé dans l’évolution des pratiques

Avec la désertification médicale, les inégalités d’accès aux soins persistantes, les contraintes économiques et aujourd’hui la crise sanitaire que nous traversons, la télémédecine s’est largement déployée.

Les centres de santé sont nombreux à s’être équipés afin de déployer des actes de téléconsultation et la télésurveillance dans la volonté de garantir la qualité de la prise en charge. Pour les centres de santé polyvalents, la présence de l’infirmière à domicile permet au médecin du centre de déployer plus facilement des téléconsultations.

Des dispositifs spécifiques ont été mis en place en lien avec des pathologies spécifiques (suivi de plaies et cicatrisation, patients chroniques) mais aussi en lien avec les besoins locaux.

La télé expertise se développe également sur des projets spécifiques tels que la dermatoscopie avec des partenariats qui se montent entre centres de santé, professionnels hospitaliers ou libéraux.

Formations

Les centres de santé, forts de leurs valeurs de solidarité, d’égalité et de partage, placent l’humain au cœur de leurs préoccupations. C’est dans cette dynamique que s’inscrit le projet régional « Qualité de vie au travail et prévention des risques professionnels en centres de santé ».
En effet, le secteur de la santé est un milieu de travail à risque, les soignants sont confrontés aux maladies, à la mort. Ils vivent une responsabilité exacerbée dans un environnement de travail de plus en plus complexe (population vieillissante, pluri pathologies, pression économique, exigence du public, organisation du travail).
Le projet régional « Qualité de vie au travail et prévention des risques professionnels en centres de santé » vise à mettre en place des actions permettant de concilier l’amélioration des conditions de travail des salariés soignants et non soignants et la prévention des situations à risque (RPS – Risques psycho-sociaux et TMS- Troubles musculosquelettiques), afin de créer les conditions du bien-être au travail.

Atelier prévention
Atelier prévention

Les actions mises en place participent également à :

  • Renforcer l’attractivité des centres de santé et fidéliser les professionnels ;
  • Accompagner les mobilités fonctionnelles et professionnelles, en lien notamment avec les IDE qui évoluent sur des postes d’IDEC ;
  • Diminuer l’absentéisme ;
  • Outiller les managers en tant qu’acteurs clés de la qualité de vie au travail ;
  • Un programme de formations dédiées a été lancé en 2020 et se poursuivra en 2021.

Une démarche d’amélioration continue de la qualité au sein des centres de santé

Les centres de santé sont engagés dans une démarche qualité fondée sur l’évaluation de leurs pratiques organisationnellesCette démarche vise à instaurer ou renforcer une dynamique d’amélioration continue de l’organisation et de la dispensation des soins et services médicaux dans les centres. Elle vise également à contribuer à la reconnaissance de la qualité des prestations en centre de santé, et à la confiance du public. L’évaluation s’appuie sur un référentiel de la Haute Autorité de Santé.
Le réseau C3SI Pays de la Loire est actuellement engagé dans une démarche collective visant à élaborer une politique régionale de la qualité et de la gestion des risques et à décliner une feuille de route triennal. Il bénéficie, en ce sens, de l’appui de QualiREL Santé dans le travail engagé par le Copil Qualité et le groupe des référents qualité, en 2020
Prévention dépistage des cancers
Atelier prévention

Un modèle éthique qui s’inscrit dans une démarche sociale et solidaire

 A la faveur d’un modèle éthique et responsable, les centres de santé veillent à mettre en place des actions favorisant le bien être au travail des salariés, le fonctionnement démocratique des gouvernances associatives, l’engagement sociétal et le respect des droits (non discrimination.)
La C3SI Pays de la Loire accompagnée par la CRESS Pays de la Loire et le cabinet Catalys Conseil conduit actuellement un dispositif local d’accompagnement « tête de réseau » sur la plus value sanitaire et sociale des centres de santé. Les conclusions de cette étude seront rendues au printemps 2021.